header_titre.PNG
 
Vous êtes ici :   Accueil » Agenda du Jeudi 26 Juillet 2018
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Informations Club
Inscription Tournoi
Ecole de bridge
Compétitions
Résultats
Calendrier
 ↑  

14:00

bridgeur.jpgTOURNOI DE RÉGULARITÉ

sans Handicap

Voir l'agenda complet : Juillet 2018


Festival Pau-Béarn
Mises à jour
(depuis 5 jours)
 ↑  
Recherche
 
Fermer
Abonnement News
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
YZW3CB
Recopier le code :
158 Abonnés
 ↑  
Espace membre

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>
YZW3CB
Recopier le code :


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 103 membres
Connectés :
membrescondor64
 ↑  
On en rit ....
Les mystères de l'Ouest 
 
    Le whist avait de nombreux adeptes dans le Nouveau Monde, surtout sur la côte Est. Les anecdotes américaines sur le jeu y sont pourtant rares. La plus connue est sans aucun doute une « légende » du Far West.
    Un joueur de Californie, passé maître dans l’art de corriger les imperfections du Dieu « Hasard », se trouva donneur lors d'un whist ordinaire, sans mort : il retourna la dernière carte, un cœur, qui fixait l'atout, selon les principes de l'époque. Et comme c'était un chanceux parmi les bienheureux, il eut la « divine surprise » de constater que sa main comprenait les treize cœurs du paquet. Mais, à l’atout cœur, il ne fit pourtant… qu'une seule et unique levée ! Quel est donc ce grand mystère ? Eh bien, sur l'entame adverse, il dut couper par force l'as fourni par son partenaire, qui, rendu fou furieux, l'étendit sur-le-champ raide mort de plusieurs coups de revolver. Comme quoi le crime ne profite pas toujours.

Lire la suite Lire la suite

Les mystères de l'Ouest 
 
    Le whist avait de nombreux adeptes dans le Nouveau Monde, surtout sur la côte Est. Les anecdotes américaines sur le jeu y sont pourtant rares. La plus connue est sans aucun doute une « légende » du Far West.
    Un joueur de Californie, passé maître dans l’art de corriger les imperfections du Dieu « Hasard », se trouva donneur lors d'un whist ordinaire, sans mort : il retourna la dernière carte, un cœur, qui fixait l'atout, selon les principes de l'époque. Et comme c'était un chanceux parmi les bienheureux, il eut la « divine surprise » de constater que sa main comprenait les treize cœurs du paquet. Mais, à l’atout cœur, il ne fit pourtant… qu'une seule et unique levée ! Quel est donc ce grand mystère ? Eh bien, sur l'entame adverse, il dut couper par force l'as fourni par son partenaire, qui, rendu fou furieux, l'étendit sur-le-champ raide mort de plusieurs coups de revolver. Comme quoi le crime ne profite pas toujours.

Fermer Fermer

 ↑  
Dialoguons


Agrandir le chat .

Partenariat
bridge-diffusion.jpglogo-cm.jpgcaisse-depargne-logo.jpg 
Sondage
Intérêt pour un trombinoscope en ligne
 ↑